Moins d'accueil, pas de jardins d'éveil et crèche saturée

Publié le par prevert-saint-exupery

Suppression de classes maternelles à Saint-Exupéry et à Prévert

Les comités des parents d'élèves de Saint-Exupéry et Jacques Prévert sont inquiets.

 

Les parents d'élèves s'inquiètent des suppressions de deux classes maternelles sur la commune Outreloise, Que vont devenir les moins de 3 ans ? Qui et comment va-t-on financer les jardins d'enfants ? C'est l'impasse

Jeudi dernier, les comités des parents d'élèves des écoles maternelles Antoine-de-Saint-Exupéry et Jacques-Prévert se sont réunis en présence de Thérèse Guilbert, maire, pour dénoncer les suppressions de classes des enfants de 2 ans.

Ils comptent bien ne pas baisser les bras.
« Nous occuperons les écoles les 7 et 8 mars et appellerons les parents qui le peuvent à ne pas mettre leurs enfants à l'école ces jours d'occupation  », explique Alain Serret, parent d'élèves. Les Outrelois ne veulent pas de ces suppressions de classes. Ils disent ne pas être dupes. « Le gouvernement commence par une classe et puis l'année d'après il nous annoncera qu'il en fermera une autre », s'insurgent-ils. Christian Dacquin, administrateur voit déjà l'avenir : « Les enfants de 2 ans ne seront plus accueillis à l'école maternelle. Les 3-5 ans vont devenir des jardins d'enfants ou d'éveil et le CP et la grande section seront regroupés en une seule classe ».

 

SdB 23 02 2011 (1)


Il brandit les photocopies des propos d'un inspecteur de l'éducation nationale qui aurait annoncé que l'école maternelle finirait par disparaître. Et pourquoi ? Pour s'aligner sur la réglementation Européenne.
« En Europe, les enfants ne sont scolarisés qu'à partir de 5 ans ».

Discrimination
et injustice

Selon le recteur de l'académie, Marie-Jeanne Philippe, seul 15 % des enfants de 2 ans seront scolarisés et encore faut-il qu'ils soient issus de catégorie socioculturelle et économique modeste. Les enfants issus de famille modeste seraient-ils plus bêtes que les autres ? Les Outrelois crient à l'injustice et à la discrimination. Mme le maire rappelle qu'il y a quelque temps, le taux de scolarisation des tout-petits avoisinait les 85  % alors comparé aux 15 % préconisés... Des enseignantes démontrent que les tout-petits ont besoin d'être scolarisés dès leur plus jeune âge, d'être en contact avec des enfants. « Si les enfants n'ont pas de contact avant l'âge de 5 ans, ils ont du mal à s'adapter aux autres et se renferment sur eux-mêmes ».
Et Christian Dacquin de rajouter « qu'à l'école maternelle, les enfants acquièrent des bases, des notions nécessaires et utiles pour la suite de leur scolarisation ».

 

SdB 23 02 2011


Que vont donc devenir les moins de 3 ans ? Le gouvernement propose de les inscrire en crèche, de les mettre chez une nourrice agréée, en jardins d'enfants voire de les garder chez soi. Mais il n'est pas si facile de caser une cinquantaine (20 en provenance de Jacques Prévert et 30 de Saint-Exupéry) de tout-petits Outrelois quand la seule crèche de 90 places est déjà saturée. Les nourrices agréées risquent d'être débordées et ne peuvent pas accueillir plus d'enfants qu'elles n'en ont l'autorisation. « Les parents risquent de se retourner contre la municipalité. L'État dit d'ouvrir des jardins d'enfants mais pour financer les structures et payer le personnel, c'est bien les contribuables qui vont devoir mettre la main à la poche et les plus modestes n'en auront pas les moyens. Et puis on ne peut pas créer de jardins d'enfants pour septembre », certifie Thérèse Guilbert.
Autre souci, les parents qui ont pris un congé maternité vont devoir prolonger ce congé au risque de perdre leur emploi. L'autre mardi, la municipalité a adopté une motion visant à apporter un soutien aux professeurs et parents d'élèves, et à dénoncer « les mesures incohérentes du gouvernement ».

  SdB 23 02 2011 (2)

Commenter cet article