La colère monte chez les parents d'élèves des écolesSaint-Exupéry et Prévert

Publié le par prevert-saint-exupery

Les Parents d'élèves et élus réclament le maintien de la scolarisation des enfants de 2 ans. Face à la suppression annoncée de deux classes de maternelle dans les écoles ...

  Prévert 1

Saint-Exupéry et Jacques-Prévert, les parents d'élèves ont décidé de réagir.

« Nous sommes vraiment révoltés devant cette casse organisée de l'école maternelle », déclare amer Alain Serret, du groupement des parents d'élèves qui poursuit : « Ici à Saint-Exupéry, il y a entre 29 et 30 élèves dans chacune des 7 classes, donc il ne s'agit pas d'un manque d'effectif mais bien d'une volonté de ne plus scolariser les enfants de 2 ans. » « J'ai une fille en deuxième année de maternelle, mais je suis prête à me battre pour défendre notre école maternelle », affirme Odile Crunelle. C'est bien sûr cette révolte que compte le groupement de parents pour infléchir la position du rectorat.

Soutenu par la FCPE représentée par Christian Dacquin, le groupement organisera à la rentrée de mars deux journées de sensibilisation. Le lundi 7 mars, un mouvement est prévu devant l'école Saint-Exupéry et le mardi 8 mars, devant l'école Jacques Prévert.

Ne plus scolariser son enfant !

Une invitation va être lancée aux parents pour qu'ils gardent dans la mesure du possible leurs petits chez eux. Les élus outrelois sont également mobilisés puisque lors du dernier conseil municipal, ils ont adopté une motion réaffirmant leur soutien aux enseignants et aux parents, leur volonté de défendre une école de proximité pour tous les jeunes et dénonçant « une fois encore le désengagement de l'État puisque les communes seront sollicitées pour proposer des structures d'accueil pour les enfants de deux ans ».

Parents et élus sont donc bien décidés à se battre pour que cette situation évolue et que les 55 petits outrelois de 2 ans retrouvent une place dans l'école de la République. •

Commenter cet article